Se connecter
Accueil > Les Disciplines > Technologie > Tower Bridge (Trip to GREAT-BRITAIN 2011)

Tower Bridge (Trip to GREAT-BRITAIN 2011)

Le Tower Bridge est un pont levant franchissant la Tamise, entre Southwark et la City, près de la tour de Londres dont il tire son nom.
 
 
A l’origine, le London Bridge était le seul pont traversant la Tamise. Lorsque Londres se développa, on construisit d’autres ponts mais ils étaient tous à l’ouest du London Bridge.

Au XIXème siècle, l’est de Londres connut un fort développement démographique et la population demanda la construction d’un pont à l’est du London Bridge. Finalement, en 1876, la « City of London Corporation », responsable de cette partie de la Tamise, décida qu’il fallait résoudre le problème.

Au moment de sa construction, le Tower Bridge était le plus grand et le plus sophistiqué des ponts basculants jamais construits.
 
Construction du Tower Bridge :
 
La Tamise mesure à cet endroit 271 m de large. Le projet retenu est une combinaison de pont suspendu et basculant composé de deux tours néo-gothiques à ossature métallique recouverte de granit de Cornouailles et de pierre de Portland, et d’une passerelle supérieure accessible par des ascenseurs ou des escaliers (Il fallut 8 ans, 5 entrepreneurs principaux et le travail acharné de 432 ouvriers pour construire le Tower Bridge. Deux piliers massifs ont été coulés dans le lit du fleuve pour supporter la construction. Il a fallu plus de 11 000 tonnes d’acier pour la structure des tours et des passerelles)
 
La passerelle permettait aux piétons de traverser pendant que le pont-levis était ouvert pour le passage des bateaux.
 
Le pont fonctionnait grâce à un système hydraulique, utilisant la vapeur pour alimenter les énormes appareils de pompage. L’énergie obtenue était alors stockée dans six énormes accumulateurs afin de pouvoir être utilisée immédiatement lorsqu’il fallait relever le pont. Les accumulateurs alimentaient les machines d’entraînement qui soulevaient et abaissaient les bascules. Malgré la complexité du système, il ne fallait que quelques minutes pour que les bascules atteignent leur inclinaison maximum à 86 degrés.
 
Fonctionnement en images (de 1886-1976) :
 
 
 
 
 
La pression ainsi produite, va permettre d’alimenter les moteurs à vapeur créant un mouvement de rotation. Ce mouvement va alors être transmis par un système d’engrenages aux bascules du pont-levis (parties mobiles du tablier) et assurer leur levée.
 
 
 
Chaudière à vapeur
Moteur Hydraulique
 
De nos jours, les bascules utilisent encore une alimentation hydraulique mais depuis 1976 elles fonctionnent à l’huile et à l’électricité et non plus à la vapeur.

Schéma de fonctionnement du pont Tower Bridge
{hier} visiteurs hier, depuis