Se connecter
Accueil > Les Disciplines > Histoire / Géographie > le choix du nouveau manuel en Troisième

le choix du nouveau manuel en Troisième

Changement de programme oblige, le choix du nouveau manuel de Troisième est d’actualité.

Les critères de choix sont évidemment du seul ressort des professeurs mais il n’en reste pas moins que nous pouvons les exposer :
S’agissant d’un outil pédagogique majeur, notre but est de choisir le manuel qui sera le meilleur outil de travail pour la classe, c’est à dire le professeur d’HG et l’ensemble des élèves en situation de cours. Ni un manuel pour le prof, ni un manuel pour l’enfant seul chez lui !
Ce choix est difficile : si tous les manuels respectent les programmes et proposent des mises en œuvre assez proches, il n’en reste pas moins qu’il existe des différences notables dans l’exposé des méthodes, le choix et la qualité des documents, la lourdeur du cours, la cohérence des exercices et enfin, certains choix graphiques et esthétiques.
Nous attendons d’un manuel qu’il soit utilisable par le maximum d’élèves et qu’il ne constitue pas un handicap de par une difficulté trop grande de lecture et d’approche générale.
Nous attendons d’un manuel qu’il puisse compléter le cours de manière efficace par une qualité et une quantité de renseignements suffisante.
Nous attendons d’un manuel qu’il soit facilement utilisable en classe donc clair, ordonné et pratique.
Nous attendons d’un manuel qu’il donne envie de comprendre et de travailler.
Vous le voyez, dans cet énoncé, le poids du manuel n’est pas un critère principal. Pourtant c’est souvent la préoccupation des élèves et des parents, ce qui est compréhensible. Nous ferons donc attention à ce critère dans la mesure de nos possibilités, car nous sommes conscients de la lourdeur des cartables même pour les élèves de Troisième. Mais il faut savoir que les versions compactes (donc moins lourdes d’environ 200 à 300 grammes selon les éditeurs) que proposent les éditeurs sont aussi bien moins lisibles tant dans les textes que dans les documents de travail, l’iconographie, et cette moindre lisibilité est un handicap pour les enfants en difficultés, les dyslexiques ou ceux atteints de dyspraxies. Ces versions compactes ne nous semblent donc pas très rentables du point de vue du ratio "gain de poids - perte de qualité"... Quant aux versions numériques il faudrait que chaque élève soit équipé de son cartable numérique afin que le manuel soit utilisable de manière individuelle en classe : ce n’est donc pas encore, hélas, à l’ordre du jour...
Si tous les manuels grand format ont un poids proche d’1 kg , les différence sont notables : de 1110g pour le plus lourd à 950g pour le plus léger.
Pour finir, sachez que les versions contenant l’Education Civique ne sont souvent disponibles qu’en version compactes ! Voilà notre casse-tête !
Devant ces critères nous espérons faire le choix le meilleur possible, dans l’intérêt de tous !
{hier} visiteurs hier, depuis